Articles

2017

 

Telegramme du 17 09 17

À Ploulec'h, près de Lannion, le salon régional de modélisme attire tous les deux ans de nombreux visiteurs. Et le rendez-vous prend de l'ampleur. Des bateaux aux trains, en passant par des Bigoudens à 2CV, pour la dixième édition, samedi et dimanche, une soixantaine d'exposants, de quinze clubs, présenteront leurs maquettes dans une salle d'exposition agrandie. « Nous ne recherchons pas à avoir un grand nombre d'exposants mais de la qualité », indique Jean-Jacques, responsable de la communication de l'événement.

Un réseau de trains de 17 m de long

 

Cette année, la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM) sera à l'honneur. Pour ses 50 ans, un panel de modèles réduits sera exposé. Le club de modélisme de la RATP de Paris sera présent pour la première fois. Le plus grand réseau de trains en imposera avec ses 17 m de long ! Des bateaux évolueront dans un bassin aménagé pour l'occasion. De même, un circuit de voitures radiocommandées, un circuit de billes et un simulateur de vols d'hélicoptères animeront également l'événement.


 

Les modèles réduits changent de dimension

Les modeles reduits changent de dimension                            

Depuis mercredi, il y a effervescence à la salle omnisports de Ploulec'h. Les membres de l'association de modélisme Ploulec'h Trégor préparent leur 10e salon Régional.

Le rendez-vous

L'ouverture des portes est prévue pour ce samedi 23 septembre, à 13 h. Pour l'heure les bénévoles de l'association s'affairent pour tout mettre en place pour accueillir les exposants et les visiteurs.

Une soixantaine d'exposants

Le public pourra déambuler dans les allées jusqu'au dimanche soir, 18 h. Le prix de l'entrée est fixé à 3 €, gratuit pour les enfants de moins de 12 ans, accompagnés. Le site sera également pourvu d'une petite restauration. Cette année encore, une soixantaine d'exposants viendront de toute la France.

245 m de table, un bassin de navigation de 80 m2

Pour les accueillir, les bénévoles doivent préparer 245 m linéaires de table, mais également un bassin de navigation de 80 m2, qui permettra de voir évoluer les bateaux, et où des séances d'initiation au public seront possibles sur réservation. Cinq réseaux de train seront également visibles, dont un de 17 m, une réplique de la gare de Paimpol, ainsi que le réseau N de l'association. Trois exposants vendeurs professionnels seront également présents tout le week-end pour renseigner et fournir les futurs modélistes intéressés.

Des animations durant ces deux jours

L'incontournable, Rouletabille, local du salon, sera présent avec son circuit de billes et ses commentaires les plus extraordinaires. Un circuit de voitures électriques, des démonstrations d'engins de chantier, en extérieur et sous tente, ainsi que le fameux simulateur de vol d'hélicoptères. Il sera également possible de s'initier à la soudure sur laiton par la fabrication de matériel ferroviaire au 1/160e.

Plusieurs diaporamas seront également diffusés durant ce salon, comme le diaporama humoristique sur les motards, ou encore les BIgoudens en 2 CV. Pour les plus nostalgiques, il y aura naturellement la fabrication des maquettes dans les fameuses bouteilles.

Ce salon mettra également un point d'honneur sur la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM), pour leur 50e anniversaire. Les modélistes Ploulec'hois devraient faire venir plusieurs dizaines de visiteurs dans la commune avec cette nouvelle édition 2017.

 

Les modèles réduits changent de dimension
 
Cela fait plusieurs mois que de gauche a droite jacques 3605220

Les bénévoles de l'association de modélisme travaillent depuis plusieurs mois sur le dixième salon, qu'ils présenteront, les samedi 23 et dimanche 24 septembre, à la salle omnisports. Jusque-là, le salon était de niveau régional, et pour cette nouvelle édition, il sera de niveau national, avec la présence des clubs de Paris, de Vendée et d'Orléans.

 

Des surprises pour cette édition


« La notoriété de notre salon a dépassé la Bretagne, expliquent les organisateurs. Lors des différentes expositions auxquelles on participe tout au long de l'année, on nous parle de notre salon, qui a une bonne cote auprès des spécialistes du modélisme. Pour cette nouvelle édition, les adhérents de l'association n'auront pas de place pour exposer ; il aurait fallu pousser les murs de la salle omnisports. Par rapport à la dernière édition, en 2015, qui avait attiré 1.800 visiteurs sur deux jours, on a prévu de nombreuses nouveautés. On ne va pas toutes les dévoiler, mais on peut déjà annoncer qu'une grande place sera donnée à la SNSM. On a demandé à l'ensemble des quinze clubs qui vont participer, de réaliser une maquette en relation avec la SNSM, avec notamment une maquette de l'abri de Ploumanac'h. Il y aura des réseaux de trains, avec la réplique de la gare de Paimpol, des bateaux, une caserne de pompiers en diorama, un simulateur de vol en hélicoptère. » Des animations seront également proposées, avec un circuit de billes, et une tombola permettra au lauréat de gagner du matériel de modélisme et de nombreux autres lots.

 

Il débarque avec sa maquette
 
Telegramme du 21 09 17
 
Samedi et dimanche, l'association de modélisme de Ploulec'h organise son dixième salon régional. Âgé de 17 ans, Sébastien Chaton y présentera sa première maquette, réalisée sur le Débarquement. Et, le Trébeurdinais, véritable passionné de trains, a déjà d'autres projets en tête.

Les trains, c'est la grande passion de Sébastien. Ils s'affichent en grand sur les murs de sa chambre. Des maquettes de wagons débordent des tiroirs. À côté de son lit mezzanine, un réseau de trains, en modèle réduit, squatte plus de la moitié de la pièce. Un grand projet en cours pour le jeune maquettiste. « Je suis arrivé dans l'association de modélisme de Ploulec'h il y a un an. J'avais découvert ce milieu lors d'une grande exposition qu'ils organisent tous les deux ans. L'an passé, je suis allé à une petite exposition et j'ai été séduit par l'idée d'intégrer le club », explique le lycéen, en Terminale Sciences et technologies de l'industrie et du développement durable (STIDD). Samedi et dimanche, Sébastien exposera sa première maquette : un diorama sur le Débarquement de la Seconde Guerre mondiale. Car les véhicules blindés, c'est la deuxième passion de Sébastien.

 

Un travail minutieux


« Mon diorama est plus grand que la normale car je souhaitais faire quelque chose de long pour mettre en scène trois parties : la mer, la plage et la terre », explique-t-il. « Sur un coffrage en bois, j'ai coupé du polystyrène pour faire du relief. Je l'ai ensuite peint. Puis, j'ai ajouté de la mousse et collé du vrai sable. J'ai mis aussi de la résine pour faire l'eau », détaille-t-il. Ça semble simple venant de la bouche de Sébastien. Mais le jeune homme y a passé du temps, surtout lors des vacances scolaires. « J'ai commencé en mars et j'ai fini en août. » Le lycéen intègre ensuite dans son décor des figurines, de l'artillerie, un bunker, un fourgon, une jeep, un char et deux barges. Des maquettes qu'il a commandées sur Internet et construites intégralement. « On ne s'en rend pas compte mais sur chaque petite maquette, comme ce fourgon, il y a une centaine de pièces à assembler et à peindre. » Un travail minutieux que le jeune homme apprécie. Pour rendre la reconstitution la plus réelle possible, il ajoute aussi des mini-sacs de sable, des petits branchages ou encore des pierres « trouvées dans le jardin ».

Un côté historique


« J'aime bien le Débarquement, c'est une période intéressante au niveau historique. J'avais été en vacances sur les plages de Normandie. Je m'en suis inspiré même si ma maquette ne ressemble pas à une plage en particulier. C'est plus issu de mon imagination. »
Sébastien exposera également au salon de Ploulec'h deux maquettes de blindés qu'il a réalisées.

 

Et les trains dans tout ça ? Le Trébeurdinais collectionne des maquettes de trains depuis son plus jeune âge.
« Il a très vite été attiré par les trains, explique Florence Chaton, sa mère. Je pense que le fait d'habiter près d'un viaduc a joué un rôle. Quand on se promenait, il fallait toujours que l'on passe par la gare. » « Tout petit, je demandais à papa d'attendre que le train passe », se rappelle Sébastien. Cette passion l'a amené au modélisme. Tous les samedis après-midi, il retrouve ainsi les membres de l'association. « Avant, je faisais tout tout seul. Je m'inspirais d'internet. Là, j'ai des conseils pratiques et j'apprends de nouvelles techniques. » De quoi finaliser le grand réseau de train qui trône déjà dans sa chambre. « Là, c'est un plus grand projet, confie le lycéen à Félix-Le Dantec. Je pense que cela ira assez vite sur le décor mais les détails vont demander beaucoup de boulot. »

 

Conducteur de train


Méticuleux, Sébastien imagine ses maquettes comme son avenir, avec rigueur.
Il rêve d'être conducteur de train. Mais, « même si seul le Bac est nécessaire pour faire une formation de conducteur, je pense faire un BTS avant. » Histoire d'assurer ses arrières dans ce monde qui file à la vitesse d'un TGV.

 

Il n'y a plus qu'à admirer
 
Telegramme du 23 09 17

  Après deux jours de travail d'installation, tout est fin prêt pour accueillir le public, aujourd'hui et demain, à la salle omnisports de Ploulec'h, à l'occasion du salon de modélisme. Les amateurs de modélisme vont en prendre plein les yeux, avec un programme de très grande qualité et de nombreuses nouveautés, avec notamment la présence d'adhérents de clubs de Paris, d'Orléans et d'autres associations bretonnes. Un stand est entièrement consacré à la SNSM et il sera possible de faire naviguer des bateaux dans un bassin de 80 m².

 

Un public record
 

Telegramme du 24 09 17Telegramme du 24 09 17 2Telegramme du 24 09 17 3Telegramme du 24 09 17 4

 

 

 

 

 

 

 

Le réseau de train, d'une longueur de 17 mètres, fait l'admiration et des petits et des plus grands. 2. L'une des attractions du salon est la démonstration de bateaux radiocommandés, dans un bassin de 80 m². 3. Eh oui, avec Roule ta bille, on peut revenir en enfance, en participant à une étape du Tour de France, sur un parcours rempli d'embûches. 4. La Bretagne est également bien représentée avec des dioramas représentant Mam Gozh avec sa célèbre 2 CV.

 

Jean-Pierre Goadreroc'h et les bénévoles de l'association de modélisme de Ploulec'h n'en revenait pas, ce samedi, avec le succès populaire rencontré par la dixième édition de leur salon du modélisme, qui se poursuit jusqu'à ce soir à la salle des sports. « Cette édition restera dans les annales. On n'a jamais accueilli autant de monde le samedi. Par mesure de sécurité, on a ouvert un nouveau parking afin de recevoir les visiteurs dans de bonnes conditions. Tout se passe à merveille et en plus, nous n'avons une aucune défection de la part des exposants ; tout le monde a répondu présent. »

Montée en gamme

 

« Et ce qui me satisfait le plus, c'est que les commentaires sont très élogieux sur la manifestation. On est vraiment monté en gamme, pour cette édition », a souligné Jean-Pierre Goaderoc'h.

 

Une expo permanente en projet
 
Telegramme du 20 11 17
 
Lors de l'assemblée générale du club modélisme, samedi, les adhérents ont évoqué leur souhait d'avoir une exposition permanente, dans un musée toute l'année. « À ce propos, on a rencontré les responsables de Lannion-Trégor Communauté, pour leur demander s'ils n'avaient pas un local à nous mettre à disposition. Ça pourrait être un atout pour la région. On est prêt à réaliser des maquettes de la région, qui pourraient être exposées...
 
 
2016
 

Ag 2016

Porte ouverte 23 09 16

 

Porte ouverte 28 09 16

Porte ouverte 29 09 16

 

Porte ouverte 30 09 16

 

 

Date de dernière mise à jour : 17/02/2018

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site